L’assurance vie a pour vocation d’origine de garantir le versement d’un certain montant, capital ou rente, lorsqu’arrive un évènement lié à l’assuré, son décès ou sa survie. Il faut cependant faire la distinction entre l’assurance en cas de décès versant un capital ou une rente en cas de décès et l’assurance en cas de vie versant un capital ou une rente en cas de vie à la fin du contrat. L’assurance en cas de vie est un contrat rarement utilisé en France.

Ce qui souvent, est appelé « assurance-vie » en France est un double contrat d’assurance décès et d’assurance en cas de vie sur une durée unique.

L’assurance-vie permet aussi de faire fructifier des fonds tout en poursuivant un objectif à long terme (la retraite, un investissement immobilier, etc). Elle offre aussi d’importants avantages fiscaux en matière de succession.

Un contrat d’assurance-vie doit avoir une durée déterminée à la souscription, reconductible ou non selon les contrats par prorogation d’année en année.

Il est aussi possible d’utiliser l’assurance vie comme caution de prêt, souscrire une assurance vie comme caution de prêt peut être une alternative pertinente pour assurer le créancier du retour de son argent sans avoir à faire appel à des organismes ou personnes extérieures comme des groupements d’assurance ou une caution solidaire.

Il s’agit alors d’utiliser un contrat d’assurance vie à capital différé avec contre assurance-décès.