Quand on parvient enfin à décrocher son prêt pour devenir propriétaire, on ne se pose pas bien longtemps la question quant au choix de l’assurance prêt, souvent proposée en package par son banquier. On signe pour l’ensemble en pensant se faciliter la vie. Pourtant, l’assurance de notre banque est souvent bien plus chère qu’une assurance crédit immobilier contractée auprès d’un assureur classique. Aussi, bien regarder les garanties de votre contrat et utiliser un comparateur est important, car nous avons désormais la possibilité d’en changer chaque année. Pourquoi et comment ? Découvrez tous nos conseils pour bien choisir votre assurance emprunteur et optimiser votre budget.

Qu’est-ce qu’une assurance prêt ?

Au regard de la durée d’un emprunt immobilier, les banques ont peu à peu décidé de rendre incontournable l’assurance prêt immobilier, et ce, afin de couvrir tous les risques possibles de non-remboursement du crédit : maladie, divorce, chômage et tout autre accident pouvant se produire dans la vie des emprunteurs. Aujourd’hui, il est peu probable d’obtenir un prêt immobilier sans cette assurance. Découvrez toutes les garanties de l’assurance prêt chez Vousfinancer.

Une assurance : deux contrats possibles

Bien évidemment, cette situation a entrainé des dérives : les banques ayant le monopole et contractant des contrats de groupe pour marger davantage. Cependant, depuis l’entrée en vigueur des lois Hamon et Bourquin, l’emprunteur peut désormais souscrire librement à l’assurance prêt de son choix, sans avoir à subir la pression de son banquier lors de la signature du crédit immobilier. Ainsi, il a désormais deux choix possibles lors de la signature de son emprunt immobilier.

Le contrat de groupe

C’est un contrat d’assurance contracté dans le cadre d’une relation tripartite : emprunteur, banque, assurance. L’organisme bancaire marge beaucoup sur ce produit, ce qui revient plus cher aux contractants.

Le contrat individuel

Le contrat d’assurance prêt individuel est souscrit auprès de toute compagnie d’assurance proposant ce produit, à un coût généralement deux fois moins cher que celui d’une banque.

Retrouvez toute l’actualité du monde l’assurance sur Magazineassurance.fr.

Les modalités des lois Hamon et Bourquin

Lorsque l’on souscrit un emprunt immobilier, nous ne sommes pas forcément informés de la possibilité de l’assurance individuelle. De plus, inconsciemment, on a tendance à prendre celle du banquier, celui qui nous permet de concrétiser un rêve : celui de devenir propriétaire. Mais, passés quelques mois et après comparaison, on s’aperçoit que le coût de cette assurance est vraiment élevé. Heureusement, il n’est pas trop tard pour en changer.

La loi Hamon

En effet, grâce à la loi Hamon, il est possible, depuis 2014, de changer d’assurance prêt sous réserve d’opérer le changement dans les 12 mois qui suivent l’acceptation et la signature de l’offre de crédit immobilier, et ce, pour des garanties équivalentes au contrat originel.

La loi Bourquin

La loi Bourquin, entrée en vigueur en janvier 2018, élargit les conditions de changement d’assurance au-delà de la première année. Ainsi, il est désormais possible de changer d’assurance prêt immobilier à chaque date anniversaire de son contrat d’assurance.

De réelles économies à la clé

Généralement, les assurances prêt sont 30 % plus chères lorsqu’elles sont souscrites dans le cadre d’un contrat de groupe proposé par une banque. Il est donc intéressant avant d’y souscrire, et même après, de comparer les différentes garanties et coûts des assurances prêt immobilier, souscrites dans le cadre d’un contrat individuel. Cela peut se faire au moyen d’un comparateur en ligne ou en prenant conseil auprès d’un courtier en assurance de prêt, comme Vousfinancer.

Les modalités de changement d’assurance de prêt immobilier

Selon que l’on résilie son contrat d’assurance prêt immobilier avant sa première date anniversaire ou après, les modalités diffèrent.

Conditions de résiliation avant le premier anniversaire du contrat d’assurance

–   le changement doit être opéré dans les 12 mois qui suivent l’acceptation et la signature de l’offre de crédit immobilier ;

–   le nouveau contrat doit présenter des garanties équivalentes au contrat originel ;

–   la demande de résiliation du contrat originel doit respecter un préavis de 15 jours et être adressée, avec le nouveau contrat d’assurance souscrit au préalable, par courrier recommandé avec accusé de réception à sa banque.

Conditions de résiliation après le premier anniversaire du contrat d’assurance

–   le nouveau contrat d’assurance crédit immobilier doit présenter des garanties équivalentes au contrat originel ;

–   la demande de résiliation du contrat originel doit être envoyée, avec le devis relatif au nouveau contrat souhaité, par courrier recommandé avec accusé de réception et respecter un préavis de 2 mois.

Dans les deux cas, la présentation du devis d’une assurance prêt est réellement obligatoire, car il permet à la banque d’évaluer et de valider l’équivalence des garanties. Par ailleurs, si l’ensemble des conditions est respecté, la banque a pour obligation de répondre sous un délai de 10 jours ouvrés. En cas de non-respect de ce délai, ou en cas de refus injustifié, elle peut être condamnée à une amende administrative de 3 000 euros.