Le prêt in fine est un prêt immobilier dont on ne rembourse que les intérêts pendant toute la durée du prêt.

Venez essayer le Comparateur de prêt amortissable / in fine afin de trouver le prêt qui vous convient en fonction de vos critères sur le site Cyberprêt.com

Le capital sera donc remboursé dans son intégralité à l’échéance du prêt immobilier. Pour se faire, l’emprunteur se constitue une épargne en versant, en une fois ou par mensualité, une somme sur un placement. Ce placement, assez souvent une assurance vie, est nanti en faveur de la banque. C’est-à-dire que la valeur de votre placement à l’échéance du prêt servira à rembourser le capital.

Le prêt in fine a été pensé comme un avantage fiscal. Il présente un bon nombre d’avantages aux personnes fortement imposées et qui perçoivent des revenus fonciers : notamment les investisseurs locatifs car :

Les investisseurs locatifs peuvent déduire de leurs revenus locatifs les intérêts de leur emprunt immobilier. Plus les intérêts sont élevés, plus la déduction sera importante. Or ces intérêts sont calculés sur le capital restant dû, capital qui diminue à chaque mensualité dans le cadre d’un prêt amortissable : les intérêts sont dégressifs, plus le temps passe plus ils diminuent. A l’inverse, dans le cadre d’un prêt in fine, le capital n’est pas amorti, les intérêts restent donc à un niveau élevé pendant toute la durée du prêt immobilier : davantage de déduction fiscale à la clé.

Le plus grand inconvénient du prêt in fine est son taux élevé, mais comparé aux avantages qu’il apporte cet inconvénient reste minime.

Avantages du prêt in fine :

  • Déduction fiscale importante (Intérêts non dégressifs et importants)
  • Diversification du patrimoine (investissement immobilier / financier)
  • L’assurance du prêt in fine rembourse l’emprunt lorsqu’un accident de la vie survient dans la majeure partie des cas (invalidité, décès …)

En complément, un article de Delphine Berenger paru sur le site web latribune.fr